Ne vous joignez pas aux millions de Canadiens qui sont atteints de diabète de type 2. Quelques mesures simples peuvent vous aider à réduire le risque.

Bien vivre

Prévenir le diabète

Par Anna Sharratt, SimplementBrillant.ca

Commentaires (0)

Chuck Pusateri, âgé de 59 ans et natif de Victoria en Colombie-Britannique, fait tout ce qu’il peut pour se prémunir contre le diabète de type 2 malgré la génétique dont il a hérité. «Mon grand-père souffrait de diabète, de même que mon père et mon oncle — il va sans dire que le diabète fait partie de mes antécédents familiaux» dit-il.

Prévenir le diabète Lorsqu’on lui a appris que son taux de glycémie était élevé alors qu’iI devait subir une chirurgie du coeur il y a six ans, il a su alors qu’il n’avait pas échappé à son héritage génétique. «Lorsque l’infirmière est venue me montrer, après la chirurgie, comment m’injecter de l’insuline, je me suis rendu compte que je devais faire quelque chose» raconte-t-il.

Dans le cas du diabète de type 2, le glucose (sucre) s’accumule dans le sang plutôt que d’être utilisé par l’organisme comme source d’énergie. Cela est attribuable à divers facteurs, notamment la génétique, l’obésité et un mode de vie sédentaire. C’est différent du diabète de type 1, qui est causé par un mauvais fonctionnement du pancréas qui ne produit plus l’insuline, c’est-à-dire l’hormone qui contrôle le taux de sucre, ce qui entraîne la même accumulation de glucose dans le sang.

Alors que Chuck était sur le point de développer un diabète de type 2, il a décidé d’agir. Il a pris sa retraite, a commencé à s’entraîner plusieurs jours par semaine et il a perdu neuf kilos. Il a également commencé à prendre du Metformin, un médicament qui fait augmenter la sensibilité de l’organisme à l’insuline. Il a aussi modifié son alimentation, en prenant de plus petits repas tout au long de la journée pour stabiliser son taux de glycémie.

«Je vois mes amis en manger, mais moi-même, je ne mange pas beaucoup de frites» explique Chuck, qui est confiant que les mesures qu’il prend l’aideront à se prémunir contre la maladie.

Êtes-vous à risque?

Le diabète de type 2 est une maladie qui est sournoise, explique le docteur Ian Blumer, président du comité sur la diffusion et la mise en pratique des lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète et auteur de six ouvrages sur la gestion du diabète, y compris Le diabète pour les nuls.

Il existe toutefois certains facteurs qui augmentent votre risque de devenir l’un des neuf millions de Canadiens qui sont diabétiques ou prédiabétiques :

  1. Surplus de poids. Un indice de masse corporelle (IMC) élevé (l’IMC est une mesure du pourcentage d’adiposité qui repose sur la taille et le poids) augmente votre risque.
  2. Vieillissement. Plus vous avancez en âge, plus vos risques d’être atteint de la maladie augmentent.
  3. Inactivité. L’inactivité peut faire augmenter la quantité d’insuline dans votre organisme.
  4. Antécédents familiaux. Plus le nombre de membres de votre famille atteints de diabète est grand, plus vos risques d’avoir la maladie sont élevés.
  5. Diabète gestationnel lors de la grossesse.
  6. Syndrome des ovaires polykystiques, qui cause un déséquilibre hormonal.
  7. Antécédents culturels. Le fait d’être de descendance asiatique, sud-asiatique, autochtone, hispanique ou africaine – l’Association canadienne du diabète indique que ces populations présentent un risque plus élevé pour cette maladie.
  8. Prise de neuroleptiques antipsychotiques pour le traitement de maladies mentales comme la schizophrénie. On a établi un lien entre ces médicaments et la résistance à l’insuline, c’est-à-dire que l’insuline devient alors moins efficace pour réduire le taux de glycémie.

Ce qu’il faut, c’est de freiner l’état prédiabétique avant que votre organisme cesse d’utiliser efficacement l’insuline, sinon vous risquez des complications comme des dommages oculaires et neurologiques, une insuffisance rénale et un risque plus élevé de maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’amputation.

Ce que la plupart des gens ne savent pas, affirme le docteur Blumer, c’est qu’en apportant de petits changements à leur mode de vie, le risque peut diminuer. «Je crois que bien des gens ont une attitude fataliste» ajoute-t-il. «Ils pensent que s’ils doivent avoir le diabète, ils l’auront et qu’ils ne peuvent rien y faire, mais ce n’est souvent pas le cas.»

«Jusqu’à 50 pour cent des cas de diabète de type 2 peuvent être évités ou retardés grâce à des habitudes alimentaires plus saines et à une activité physique accrue» explique Randi Garcha, porte-parole de l’Association canadienne du diabète.

Le docteur Blumer recommande d’y aller petit à petit. Perdre du poids – seulement de un à cinq pour cent de votre masse corporelle – diminue considérablement votre risque d’avoir la maladie. «Une perte de seulement cinq kilos si vous pesez 90 kilos peut faire toute une différence» déclare-t-il.

Vous n’avez pas non plus à devenir un habitué des centres de conditionnement physique pour faire les 30 minutes ou plus d’exercice par jour cinq jours par semaine ou plus qui sont recommandées par l’agence de la santé publique du Canada. Le docteur Blumer suggère de diviser votre activité physique en blocs gérables – une marche rapide de 10 minutes à l’heure du déjeuner, par exemple, et une séance d’exercices avec des poids au gymnase ou à la maison. «Il n’est pas nécessaire que ce soit un changement radical de vos habitudes» souligne-t-il.

Il ne recommande pas non plus de vous priver complètement de sucreries. «Ce n’est pas comme si le fait de manger une tablette de chocolat vous donnera le diabète» dit-il. C’est un excédent de calories de façon continue qui peut représenter un risque pour vous.

Et lorsque les gens trouvent qu’il n’y a pas de changement malgré le régime et l’exercice, M. Blumer explique que les médecins prescriront à l’occasion des médicaments comme le Metformin, qui peuvent retarder l’apparition de la maladie.

Et surtout, conseille M. Pusateri, agissez plutôt que de vous faire croire que le diabète de type 2, c’est pour les autres.

Parlons de diabète Apprenez-en plus sur la prévention et la gestion du diabète en visitant la page Parlons de diabète.

Avez-vous un plan financier qui assure votre protection advenant que vous soyez atteint d’une maladie grave?
Peut-être bénéficiez-vous d’une assurance en vertu du régime de garanties collectives de votre employeur. Vous ne faites pas partie d’un régime collectif? Voici comment vous pouvez bénéficier d’une solution d’assurance-santé individuelle adaptée à l’étape de la vie où vous vous trouvez.

Rester branché

Encore plus de conseils et d'outils GRATUITS de SimplementBrillant.ca pour vous aider à vivre une vie plus radieuse et plus saine.

Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle Vivez en santé de la Financière Sun Life.

Inscrivez votre adresse courriel :

En savoir plus

Seriez-vous prêt s’il vous arrivait un problème de santé?

Apprenez-en plus sur nos solutions d’assurance-santé personnelle.

Faire un pas de plus

Besoin de conseils pour votre réalité?

Voyez comment protéger votre santé et celle de votre famille.

Parlez-en à un conseiller.

Ajouter un commentaire :

Assurez-vous d'avoir lu nos lignes directrices sur l'affichage de commentaires et les conditions d'utilisation de ce site. Nous nous réservons le droit de supprimer tout commentaire qui ne les respectera pas.Le nom indiqué ci-dessous sera affiché à côté du commentaire. Merci!

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Zones obligatoires *

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Aurez-vous les moyens de prendre votre retraite?
Abonnez-vous à Simplement Brillant - Infolettre gratuite

Restez branché à Simplement Brillant